Utilisation des cookies : En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le traitement de cookies destinés à des usages statistiques, publicitaires, techniques et en lien avec les réseaux sociaux. En savoir plus

Journée de chasse inoubliable

Paul Décard, un des plus anciens chasseurs d’Esprels avec à son actif plus de 40 ans de permis de chasse raconte :

     « Je l’ai tiré dans la parcelle 27,au-dessus de la route de Bonnal dans le bois de Bisserolle,à proximité du captage C4 des sources qui approvisionnent la station de pompage en eau d’Esprels.

        Après avoir pris position sur la limite avec les bois De Moustier, mon collègue de chasse a, par son tir, dévié sur moi la trajectoire de la harde de cerfs composée de 2 biches, 1 jeune cerf coiffé, 1 jeune faon et le grand cerf qui fermait la marche. Quand j’ai vu tout ce monde arriver, j’étais déjà prêt et n’avais plus qu’à ajuster le tir sur le plus gros, dont on avait le bracelet. (Qui revient pour information à 300€.)

       C’est très impressionnant la vitesse à laquelle ces bêtes se défendent et c’est après coup qu’on réalise. J’ai lâché mes 2 coups de carabine à 35m et le cerf est reparti quand même aussi vite qu’il était arrivé sans presque accuser le coup. C’est en suivant ses traces que je le découvre mort à 50m de l’impact de tir. La balle a pénétré par devant le poitrail, traversé les poumons et le cœur et s’est logée sous les côtes. Il doit faire plus de 200kg, c’est une très belle bête avec ses 16 cors. Il doit avoir aussi plus de 10 ans.

      Le partage s’est fait entre tous les chasseurs, soit 27 au total.

      J’ai fait naturaliser le trophée qui sera exposé à la fédération de chasse de la Haute-Saône dans le courant du printemps. »

Paul Décard

Galerie photo